Un week-end à Kurokawa Onsen

Kurokawa est décrit comme le village le plus joli du Japon dans plusieurs guides. Nous n’en avons pas visité assez pour certainement établir un classement de villages, mais il est vrai que c’est un petit joyaux à visiter.

Comment y accéder?

Kurokawa est situé à Kyushu, à peu prés au centre de l’île, non loin de la caldeira d’Aso.  Le village n’est pas relié par le train, mais on peut s’y rendre en bus.  C’est par ce moyen que nous avons posé nos bagages pour un week-end dans ce lieu bucolique. Le bus peut être pris directement depuis l’aéroport de Kumamoto. Il faut compter environ 3h pour 2500 yens. Il existe aussi une ligne directe depuis Fukuoka pour 3000 yens environ.

Je doute que ce soit plus rapide en voiture car les routes sont limitées et assez encombrées. Et oui, je milite toujours pour visiter le Japon sans voiture. Tout ici, est possible en prenant les transports en commun. Le long du trajet qui monte vers Kurokawa, on peut découvrir des paysages verdoyants aux herbes grasses ondulantes. Ce vert luxuriant des champs de Kuyshu est unique et observable uniquement en été.

Le long du trajet

Où se loger?

Nous avions réservé une nuit dans un des Ryokan de Kurokawa. Si vous ne devez choisir qu’un seul Ryokan dans votre séjour, je vous conseillerais à cet endroit. Les prix sont relativement chers, mais l’expérience est exceptionnelle. Nous sommes arrivés en milieu de journée au Ryokan Okyakuya connu pour être l’un des plus vieux Ryokan de la région.

Le service y est irréprochable, et en ce début d’été, nous n’étions que quelques rares hôtes, ce qui nous a permis de profiter des bains seuls. Petite anecdote: alors que nous étions partis nous balader dans le village à la tombée de la nuit, une pluie diluvienne s’est brutalement mise à tomber. L’un des employés de l’hôtel est parti à notre recherche dans le village pour nous donner des parapluies…  Je suppose que les autres Ryokan du village offrent les mêmes niveaux de prestation. Je me rappelle encore de l’odeur du bois de cèdre dont l’hôtel est fait et celle des tatamis de la chambre.

Les onsens

L’attraction principale du village est bien évidement les onsens. Nous n’avons profité que de ceux de l’hôtel. Il y a plusieurs bains dans chaque hôtel. Les hommes et les femmes sont séparées et les bains hommes/femmes changent tous les jours. Les principaux onsens sont dehors sans vis à vis. C’est vraiment très agréable de s’y délasser la nuit. J’ai un tatouage et on ne m’a jamais rien dit. Personne ne m’a demandé de le couvrir.  Il n’est rien indiqué concernant les tatouages sur le site officiel et je n’ai vu aucun panneau indiquant qu’ils étaient interdits.

Si vous ne venez qu’à la journée, il est possible d’acheter un pass, disponible à l’office de tourisme qui vous permettra moyennant 1300 yens par adulte et 700 yens par enfant vous permettant de profiter de 3 onsens différents. Chacun des bains du village a des propriétés différentes, les eaux étant parfois celles de la rivières et d’autres fois proviennent de sources. Vous pouvez aussi opter pour un bain mixte. Je n’ai pas osé.

Le village

Le village est minuscule et sans voitures. Il y a avait quelques touristes, dont certains flânent en yukata, mais le soir, la plupart repartent. Nous avons pu nous balader au crépuscule où la vapeur des eaux qui s’échappent des bains mêlée à la lumière douce du soleil couchant créent une ambiance qui rappellent les dessins animés des studios Ghibli. Je serai restée des heures s’il n’y a pas avait eu quelques moustiques!

Après la promenade, un dîner dans un petit restaurant du village et un bain plus tard, nous avons pu profiter du calme du village pour s’endormir sur nos futons douillets!

Randonnée dans la campagne environnante

Le lendemain matin, après un déjeuner copieux typique de Kyushu (mais pas du tout végétarien, avec son sashimi de cheval), nous avons décidé d’explorer les environs en partant en randonnée. Il existe une carte de randonnée de la région disponible à l’office de tourisme. Nous avons choisi de faire un grand tour (marron sur la carte). Nous étions seuls tout le long, hormis des chats et quelques mamies, nous n’avons rencontré personne!

carte de randonnée de la région

Après un dernier bain, il était déjà temps de repartir et reprendre le bus pour Aso.

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.