Aoyama, un cimetière au milieu des buildings de Tokyo

Situé en plein coeur de Tokyo, le cimetière d’Aoyama s’étend sur 26 hectares. C’est le plus ancien cimetière public du Japon. Il est traversé par une route à sens unique, empruntée par quelques rares taxis, et que je parcours le matin et le soir quand je vais travailler à vélo. Cette route est bordée de cerisiers à fleurs, dont j’ai hâte de voir l’allure au printemps.

En attendant, on est allés y faire un tour hier, jour férié au Japon. Étrangement, le cimetière japonais me semble moins déprimant que le cimetière français. Peut-être parce qu’il est plus ouvert sur l’extérieur (pas de mur d’enceinte, la ville visible tout autour, cette route qui le traverse…), peut-être parce qu’il y a beaucoup plus de verdure, peut-être tout simplement par l’aspect forcément exotique des tombes pour un oeil occidental habitué aux croix de Jésus. En tout cas, ce cimetière fait plus penser à un parc où il est agréable de se promener, qu’à un endroit où on va juste pour chialer le jour de la Toussaint.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.