La rivière aux cerisiers de Kawagoe, retour dans le passé à une heure de Tokyo

Non, la saison des sakura n’est pas finie ! Excursion hier à Kawagoe, dans la préfecture de Saitama, à environ une heure de train de la gare de Takadanobaba (et même 30 minutes d’Ikebukuro si vous prenez un train express Tobu Tojo, un peu plus cher). Nous nous sommes déjà rendus à Kawagoe à deux reprises l’année dernière – la première fois pour voir ses vieux bâtiments, son petit musée de samouraïs, son temple contenant une partie de l’intérieur de l’ancien château d’Edo ; la seconde fois pour son matsuri à base d’énormes chars se livrant des duels dans les rues. Pour cette troisième visite, l’objectif était plus printanier : la rivière de Kawagoe bordée de cerisiers actuellement en fleurs.

Traversée des anciens quartiers de Kawagoe et visite du temple Hikawa aux poissons porte-bonheur

Après être arrivés par la gare de Hon-Kawagoe, nous nous dirigeons vers le nord, en passant par les rues bordées d’anciennes bâtisses (dont une est temporairement couverte de koinobori – ces poissons en tissu coloré), puis Kawagoe Hikawa, un temple trouvé un peu par hasard et abritant ce jour-là une sorte de pêche à la ligne de poissons porte-bonheur (ou malheur, selon ce que raconte le papier à l’intérieur du poisson que vous pêchez).

Shingashi aux cerisiers : une rivière avec des berges non bétonnées (incroyable)

La rivière aux sakura – Shingashi – se trouve juste à côté du temple Kawagoe Hikawa. Malgré les cerisiers qui sont encore proches de leur floraison maximale, et la relative proximité de Tokyo, le lieu est cent fois moins fréquenté que la célèbre rivière Meguro de Tokyo, dont nous parlions notamment dans notre article Sakura Run Festa.

Moins fréquenté, et pourtant beaucoup plus joli. A l’inverse des rivières dans Tokyo, qui sont pour la plupart entièrement bétonnées, la rivière Shingashi a de vraies berges de terre et de gazon, dont le vert luxuriant contraste avec le blanc des fleurs de cerisiers. Bien que cela soit sans doute plus ou moins interdit, il est possible de descendre sur ces berges en franchissant les barrières, et de s’approcher ainsi de l’eau sur laquelle voguent les pétales tombés des arbres.

En cette période de festival du printemps et des cerisiers, il est possible de monter sur de petites barques à fond plat (capacité 6 personnes) et de faire un tour sur la rivière, sous les cerisiers, sans avoir même à ramer puisque la barque est mue par un gondolier qui la pousse avec une grande canne de bambou. La balade en barque est gratuite, avec la possibilité de faire un don de montant libre. Étonnamment, alors que nous étions samedi, avec un temps magnifique et des cerisiers au meilleur de leur forme, nous n’avons eu que très peu d’attente pour embarquer.

La vidéo de notre journée à Kawagoe

Carte : de la gare de Hon-Kawagoe à la rivière aux cerisiers

En savoir plus sur Kawagoe…

Merci à nos amies Kei et Yumi pour cette idée d’excursion fleurie à Kawagoe !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.