Balade dans le quartier de Waseda

Waseda est l’une des prestigieuses universités de Tokyo. Son campus est, à la façon d’Oxford, réparti dans le quartier de Waseda (à l’est de Shinjuku), sous forme de bâtiments éparses au milieu de logements. Certains bâtiments datent de 1927 et ont résisté aux tremblement de terre et aux bombardements, ce qui en fait un lieu unique à Tokyo et assez charmant.

On entre dans le campus de Waseda, après l’arrêt de métro du même nom, par la rue du même nom! Facile! On y trouve un temple  (prier est sage pour avoir ses examens) des boutiques mignonnes, un café et deux boutiques officielles de l’université de Waseda. Le ton est donné au cas où ne sauriez pas encore que vous y êtes!

Au bout d’une centaine de mètres, se dresse, majestueux, ce bâtiment de 1927: l’auditorium Okuma.

Juste après l’auditorium à droite, on trouve un parc gratuit, dans lequel on peut se promener et croiser des étudiants en train de glander sur leur téléphone réviser sérieusement pour les prochains partiels: le jardin Ōkuma-teien.

Dans le parc, à l’autre extrémité, se trouve l’Hotel Rihga Royal Hotel, que l’on distingue de loin sur les photos du parc. C’est un hôtel plutôt luxueux avec un café, plusieurs restaurants et une boutique. On peut y accéder aussi par le biais d’une navette gratuite depuis la gare de Takadanobaba.

 

Après avoir traversé l’hôtel où nous voulions prendre un café dans le salon de thé, mais il était fermé pour cause de mariage (les japonais se marient souvent dans les hotels), nous sommes retournées vers Waseda. Sur la route du retour, on peut trouver un immeuble au style rococo (je suis nulle en architecture, veuillez me corriger si c’est faux) dont on peut visiter le rez de chaussé et qui vaut son pesant de wasabi!

Enfin, après avoir pris un café glacé au chat noir (où de nombreux élèves révisaient en sirotant un melon soda) , nous avons fini notre visite par le temple Shinto Ana Hachimangu réputé pour ses Yabusametechnique de tir à l’arc japonaise pratiquée à cheval.

En chemin nous avions aussi trouvé un charmant petit restaurant français appelé « Montée« . Les menus sont abordables (1100 yens pour une entrée et un plat). La cuisine est simple et les aliments sont frais et goûteux.

Merci à mon amie Sawako pour m’avoir fait visiter ce quartier,  sous une chaleur de plomb et enceinte de presque 9 mois!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.