Où courir à Tokyo?

Avant d’habiter au Japon, je courais principalement dans des parcs en France. Rarement sur la route. J’avais un CRAPA à proximité et je pouvais courir 10 km sans trop de monotonie, les parcs étaient plutôt grands.

A Tokyo, j’ai d’abord commencé à courir en ville, sur les trottoirs. J’ai vite compris que ce serait impossible pour moi et mon taux de patience élevé à peu près à 0.5 sur une échelle de 100. Il y a des vélos, des gens (partout, beaucoup et dans tous les sens) et enfin des feux piétons qui durent une éternité!

Un essai de chez nous jusqu’à Shibuya, le soir

Courir dans les parcs:

A Tokyo, il y a quelques parcs où courir, mais ils ont plusieurs inconvénients:

  • Ils sont plutôt petits, celui en bas de notre immeuble fait tout au plus 1 km de circonférence…
  • Ils sont souvent bondés et peu adaptés à la pratique de la course. Il y a souvent beaucoup de promeneurs/enfants qui jouent/danseurs/jongleurs/mamies qui promènent des chiens/dresseurs de Pokemons/vélos… Bref, on a déja couru à Yoyogi un dimanche, le parcours ressemblait plutôt à du slalom qu’à un véritable footing. Je ne connais pas tous les parcs et il doit y en avoir qui sont agréables à courir, mais je trouve qu’il y a mieux.Un course dans le parc Yoyogi un jour de chasse aux Pokémons.
  • Enfin concernant les parcs, sachez qu’il est interdit de courir dans les parcs des temples.

 

Courir autour du Palais Impérial

On peut courir autour du parc du palais impérial. Un tour fait 5 km. Attention, astuce, il y a un seul sens de course, non indiqué. Si vous n’êtes pas dans le bon sens vous vous en rendrez compte au bout de quelques minutes. Il est agréable et plutôt réservé au joggeurs. Pour une fois, on n’y trouve pas de vélos.

Un petit tour autour du parc du palais impérial

Quelques lieux insolites

On peut aussi courir dans des lieux insolites, comme dans l’allée principale du cimetière Aoyama.

 

Nos parcours préférés

Un de mes parcours préférés est celui le long de la rivière kanda. On y trouve une promenade pédestre et cycliste pavée de chaque coté de la rivière. Le trajet est calme et agréable, les abords sont arborés de cerisiers et fleuris. Le dimanche matin, c’est particulièrement calme. Je cours vers l’est, mais on peut suivre la rivière à partir de son embouchure dans le fleuve Sumida vers Asakusa et remonter son cours jusqu’à l’étang Inokashira, près du musée Ghibli. Elle fait à peu 24 km, une bonne préparation pour un semi Marathon.

Mon parcours d’aujourd’hui, le long de la rivière Kanda

 

Edit du 8 juin 2018:

Mon nouveau parcours préféré est la traversé de Tokyo jusqu’à Odaiba en finissant sur le pont au moment du couché de soleil. Vous pouvez télécharger le parcours ici (si vous avez l’appli runtastic).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.