Une semaine dans le Kansai

Le Kansai, c’est la région du Japon où les gens ont un accent bizarre mais sont gentils, un peu comme en Haute Saône. C’est aussi là où notre ami de longue date M. Habite depuis qu’il est revenu au Japon. Les villes les plus grandes sont Osaka, Kyoto et Kobé et la région totalise 22 millions d’habitant quand même (c’est légèrement plus grand que la Haute Saone donc).

On a décidé d’y aller en vacances pour faire un peu de tourisme, car dans un rayon de 100 km, il y a beaucoup de choses à voir, même si nous y étions déjà allés dans nos précédents séjours au Japon.

 

1er jour: départ et visite du quartier Umeda

Cette fois-ci, il était hors de question de louper notre avion. On avait décidé de choisir la compagnie ANA dans l’espoir de monter enfin dans un avion star wars (notre compagnie préférée), et nous avions loué un appartement à Osaka pour une semaine. Nous sommes partis vers 10h de Narita pour arriver à 11h. Ensuite, de l’aéroport d’Osaka, il faut prendre un monorail et un train pour arriver dans la gare d’Umeda (je crois qu’elle est encore plus complexe à comprendre que celle de Shinjuku, c’est dire…).

Nous avons visité le tout nouveau quartier de la gare d’Umeda, Osaka Grand front et notamment  des magasins labs: Un truc de hypster où l’on peut tester des inventions pas toujours utiles, des objets qui deviendront sans doute désuets dans quelques années, mais avec les enfants, c’est rigolo et gratuit!

2ème jour : Nara et ses fameux daims

Nara est située seulement à une heure en train d’Osaka ou de Kyoto. Nous n’avons pas de voiture et pas l’intention d’en louer. Nous faisons tout en train, à pied ou en vélo. Cette semaine, ce sera en train ou à pieds principalement.

Autrefois capitale du Japon, Nara est aujourd’hui connue pour ses temples et notamment le plus grand temple en bois du monde qui abrite un des plus grand bouddha en bronze. Ce temple est appelé Todai-ji. On ne peut pas le louper. Nous avions déja visité ce temple en 2008, on a essayé de la refaire! Mais Il y a tellement d’autres choses à voir à Nara, comme un jardin magnifique dans lequel nous nous sommes promenés loin du tumulte du centre. Nous avons aussi gravi une petite montagne pour admirer la ville qu’elle surplombe. Ce sera notre première ascension, mais pas la dernière de ces vacances sportives!

Dans la ville, en liberté, vadrouillent de nombreux cerfs, qui profitent des touristes qui les nourrissent sans faire le moindre effort. Les garçons ont aimé nourrir les cerfs, mais certains sont tellement gavés qu’ils refusent les galettes de riz que des vendeurs proposent pour les nourrir.

 

Le soir nous avons mangé au restaurant à thème  » Alice in Wonderland », juste parce que je le vaux bien!

3ème jour: Himeji et son château

A Himeji, nous avons retrouvé notre ami M. qui était mon professeur de Japonais (le pauvre…) et qui est rentré au Japon, depuis, où il enseigne à la fac de Kobé. Nous étions aussi allés à Himeji, célèbre pour son chateau en bois, de l’époque féodale et qui a résisté aux seismes et bombardements. Il est surnommé le Héron blanc.

Petite particularité au Japon, on visite les châteaux en chaussettes, et il ne faut pas s’attendre à y voir du mobilier. C’est un château défensif, il ne servait pas à abriter le Shogun. Mais la visite à travers les 6 étages est intéressante et permet de mieux comprendre le fonctionnement d’un château à l’époque féodale.

Après, nous avons visité le jardin japonais de Kôkoen situé au pied du chateau, autrefois demeure des Samourais. Jardin reposant et frais en été. Il restait encore quelques cerisiers tardifs, mais les érables qui bourgeonnaient leur volaient la vedette. On peut y déjeuner ou assister à la cérémonie du thé, mais c’est encore impossible à imaginer avec les deux gnomes qui vadrouillent partout…

4ème jour : Universal Studio

En allant à Universal, je ne m’attendais pas à cette qualité de parc. On en a fait beaucoup, Sté-san a écrit de nombreux articles, mais ce parc est selon moi (ça n’engage que moi bien entendu) est au Japon et pour les ados (on en possède désormais un exemplaire) mieux que Disney!

La liste des attractions serait longue et est déjà décrite ici ou là, et j’avais entendu dire qu’il était bondé. Que néni. Cette semaine, juste avant la golden week, nous n’avons pas eu de restriction pour la zone Harry Potter par exemple et nous avons pas eu à faire la queue plus de 60 minutes (ce qui au Japon est impensable, à tel point les files d’attentes ne les effraient pas). J’ai pu faire deux fois Harry Potter and the forbidden Jouney. On a pu tester une attraction en durée limitée, avec des lunettes de réalité augmentée, je ne sais toujours pas si j »étais dans une montagne russe ou un simulateur, c’est vraiment bluffant!

Bref, je le conseille à cette période de l’année, là où les étudiants et les lycéens ont juste repris l’école et où les adultes ne sont pas encore en vacances.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

5ème jour: Glande à Osaka

En restant à Osaka avec M. nous sommes tombés dans l’enfer des salles de jeux et notament des jeux de pièces, appelées ici Medal game. Nous avons pu profiter d’une salle d’arcade non fumeur (ce qui est rare ici) et désormais nos enfants sont devenus accro!

https://www.youtube.com/watch?v=vYVNsC33Lkc

6ème jour: Kyoto

Nous ne pouvions pas séjourner à Osaka, sans passer une journée à Kyoto. Kyoto a une atmosphère calme et traditionnelle.

Nous sommes d’abord allés à Fushimi inari, le plus grand sanctuaire shinto du Japon aux 10000 Toriis (les portes rouges) et aux 1302 renards selon Uly-kun (qui a passé toute l’ascension à les compter patiemment). C’est la 3ème fois qu’on y retourne et il y a de plus en plus de touristes. Nous avons pique niqué en haut du sanctuaire, soit à quelques centaines de mètres du départ, un peu à l’écart (il faut penser à apporter son pique nique, parce qu’il n’y a rien à manger en haut).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous sommes ensuite allés au musée du train, ouvert il y a un an, à l’ouest de Kyoto, car Egi-kun y tenait beaucoup. Malheureusement, il était un peu tard lorsque nous y sommes allés et nous n’avons pu profiter de tout et notamment des simulateurs, fermés une demi-heure avant la fermeture du musée. C’était un peu décevant, nous y retournerons une autre fois. Il est aussi à noté, que malgré les nombreux trains exposés, on ne peut pas visiter l’intérieur, ce qui est un peu dommage pour un musée du train…

Enfin, après une courte visite au centre de Kyoto, nous sommes allés manger au Ninja restaurant. Même si entrer dans la base secrète des ninjas était plutôt amusant, le repas cher et peu copieux m’a déçue. Il n’était pas vraiment dans le thème et les prix un peu exorbitants n’en font pas un incontournable.

7ème jour: Kobé

Kobé, c’est la ville du Kansai où n’étions jamais allés. Nous avons décidé d’aller voir les chutes d’eau, Nunobiki falls, après en avoir eu connaissance dans le Lonely Planet. Elles sont situées au nord de Kobé, à l’extrémité de la ville, sur le flan de la montagne. Pour y accéder il faut gravir des escaliers, puis des chemins tortueux le long des falaises abruptes. Nous avons, encore une fois pique niqué en chemin, face aux chutes d’eau. Un endroit frais et reposant. Nous avons croisé beaucoup de touristes et d’écoliers en visite scolaire qui descendaient, mais peu montaient. Arrivés presque en haut de la montagne, on retrouve le barrage qui retient l’eau des chutes d’eau. Puis ensuite, plus haut encore, un jardin botanique à flanc de montagne, sur le thème de l’Allemagne (tout à un thème ici!).

Pour redescendre nous avons pris à nos risques et péril une télécabine. Téléphérique qu’ont emprunté la plupart des touristes croisés lors de notre montée. Mais nous sommes des aventuriers et surtout on a envie que les garçons dorment rapidement le soir donc on les fatigue au maximum, nous avons préféré faire la montée que la descente.

Après notre périple dans la télécabine, nous sommes allés voir le robot géant, Tetsujin 28 dans un quartier un peu désert de Kobé.

Enfin nous avons fini notre journée à Kobé sur le port. Ce qui est drôle dans cette région, c’est qu’osaka et Koké sont au bord de la mer, mais le bord n’est pas vraiment aménagé. ce sont plutot des ports de commerce. Nous avons quand même pu profiter des quelques aménagements de Kobé, près du musée maritime et du musée de An pan Man (la star des moins de 3 ans au Japon).

8ème jour: retour à Tokyo

 

Après avoir bouclé nos valises, nous sommes allés à Dotomborii, le quartier très animé d’Osaka et nous avons repris l’avion pour rentrer le soir à Tokyo. Reposés et contents de cette semaine de vacances bien remplie et dépaysante pour les Tokoïtes que nous sommes maintenant.

Laisser un commentaire