Noel au Japon

Comme nous sommes arrivés en août, il n’était pas question (ni financièrement possible d’ailleurs) de rentrer en France passer les fêtes. Personne dans notre famille n’avait non plus prévu de venir aussi rapidement (d’ailleurs, ceux qui souhaitent venir en vacances à l’appartement, il va falloir vous manifester rapidement car les dates de vacances commencent à se remplir), nous avons donc passé, pour la première fois, Noel seuls au Japon.

Malgré les efforts fait pour décorer la ville, efforts qui d’ailleurs sont bien plus poussés qu’en France et les nombreuses illuminations visibles, on sent bien que l’esprit de Noel n’est pas là.

 

Pour préparer le repas, quelques jours auparavant, nous étions allés visiter la nouvelle et seule boutique Picard de Tokyo (dans le  quartier comparable aux champs Elysées à Paris). On a pas réussi à trouver la dinde, ni la bûche, la boutique étant dévalisée, mais quelques surgelés français (comme des petits pois ou de la pâte feuilletés, tellement difficile à trouver ici). On a fait nos courses dans une épicerie du quartier,  on a réussi à trouver du saumon fumé (le plat préféré d’Uly-kun), mais il nous manquait la traditionnelle dinde qu’on ne trouve pas au Japon, et puis manger une dinde à 3, c’est un peu exagéré. Le 24 direction donc, le sous-sol d’un grand magasin, là où traditionnellement on trouve des stands de nourriture plus luxueux les uns que les autres (Fauchon ou La Durée pour ne pas les citer, mais aussi de grands pâtissiers japonais). (Note à moi même, il faudra que j’écrive un article sur les grands magasins ou Depato du Japon…).

Nous nous doutions bien qu’acheter une bûche ou un gâteau le 24 serait compliqué, mais nous ne nous attendions pas à faire la queue une demi heure pour des gâteaux et une demi heure de plus pour un petit poulet rôti (il parait qu’il y a la queue même devant KFC, le poulet frit étant le plat traditionnel du jour de Noel ici). Nous avons donc, dans un bazar parfaitement organisé à l’aide de porteurs de panneaux, fait la queue dans un sous-sol bondé de clients prêts à mettre parfois plusieurs centaines d’euros pour une boite de chocolats (chez Godiva, 4 chocolats = 30 euros environ !!!) . Nous avons trouvé 4 petits gâteaux chez Wittamer, un pâtissier Belge et un petit poulet roti.

Avant le réveillon de Noel, nous sommes allés en famille à la messe de Noel au marché de Noel d’Hibyia Park boire du cidre chaud et écouter des chants de Noel. Ca nous a rappelé les marchés de Noel de l’est de la France. Beaucoup de nourriture, et très peu de merchandising. La magie de Noel commençait à naître.

Nous avons passé un excellent réveillon de Noël à 5!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.